Les bus à Londres

Peints en rouge, pour ta plupart à impériale (double decker), ils symbolisent Londres aux yeux des étrangers, au même titre que les policemen ou la Tour du Parlement. Les points d'arrêt sont indiqués par une plaque frappée du sigle du London Transport (un cercle barré horizontalement). Si ta plaque est rouge, l'arrêt est facultatif, si elle est blanche, l'arrêt est obligatoire.
De nombreuses lignes sont exploitées en soirée et il existe des services de nuit indiqués aux points d'arrêt par une plaque ornée d'un croissant de lune et d'un hibou. Enfin, un détail que beaucoup apprécieront : il est possible de fumer dans la partie arriére de l'impériale. L'étage de l'autobus constitue, à coup sûr, un merveilleux poste d'observation pour jouir du spectacle de la rue londonienne.
Parmi les lignes régulières offrant un itinéraire particulièrement intéressant pour le promeneur, on mentionnera notamment le n° 3 qui, venant de Camden Road, passe à Oxford Circus, Regent Street, Piccadilly Circus, Haymarket, Trafalgar Square, Whitehall, Westminster et le Parlement avant de s'égarer dans le sud de la ville, et surtout le n° 9 qui longe Kensington Garder), Hyde Park et Green Park, coupe Piccadilly Circus et Trafalgar Square, prend le Strand, et traverse toute la Cité jusqu'à la Tour de Londres, empruntant Fleet Street, passant devant la cathédrale Saint-Paul et le Monument.