La city de Londres

La Banque d'Angleterre, couramment appelée The Bank, a fini par laisser son nom à ce quartier, centre nerveux de la cité financière de Londres. Sans doute le temps n'est plus de la toute puissance britannique. La livre s'est effacée, abandonnant le rôle privilégié qui était le sien à d'autres monnaies. Mais la place de Londres reste l'un des pôles esentiels du commerce international. Pour le touriste, que n'intéressent pas les choses de la haute finance, une promenade dans ce quartier s'impose néanmoins. Ici plus qu'ailleurs peut-être la tradition côtoie le modernisme. Cela est vrai pour l'architecture. Durement éprouvée par les bombardements de la dernière guerre, la Cité s'est reconstruite d'une manière que certains considèrent comme anarchique. Tout s'est fait sans aucun plan d'ensemble. Le tracé tortueux des ruelles médiévales, qui avait déjà été maintenu après le grand incendie, a en général été respecté. Le résultat en est un urbanisme étrange. Des tours futuristes s'élèvent le long d'étroits et sinueux passages, écrasant de leur masse les immeubles anciens épargnés par les bombes.Tradition et modernisme cohabitent aussi dans les méthodes de travail. Dans les grandes banques et les compagnies d'assurance, l'ordinateur est roi. Mais à la Lloyds, c'est toujours à la plume d'oie que l'on inscrit le nom des navires naufragés sur le registre des sinistres. Même contraste dans les habitudes de la vie quotidienne : les gentlemen de la Cité, banquiers ou agents de change, mettent un point d'honneur à porter encore le chapeau melon, l'austère veste noire et le pantalon rayé, tandis que les employés n'hésitent pas à se rendre à leur travail en blue-jeans, quand leur tenue n'est pas plus voyante encore.Les jours de la semaine le quartier de la banque grouille d'une extraordinaire activité. Sur quelques hectares se trouvent concentrés les sièges de 200 banques de dépôt et banques d'affaires, des principales compagnies d'assuran¬ce. Là se trouve la Bourse ou plutôt les bourses, puisqu'à côté du Stock Exchange, bourse des valeurs, existent des établissements spécialisés, pour les métaux et les denrées alimentaires par exemple.Autour d'une place triangulaire, simple carrefour qui ne bénéficie pas d'une appellation officielle, sont regroupées les institutions majeures de la place financière de Londres : la Banque d'Angleterre et la Bourse. A la pointe du triangle, s'élève Mansion House, la résidence du Lord Maire ' le pouvoir administratif fait face au pouvoir financier.