L'abbaye de Westminster

Tout à la fois sanctuaire, musée et nécropole, l'abbaye de Westminster est l'un des hauts lieux de la monarchie britannique. Depuis le XI" s. les souverains y sont couronnés. Les membres de la famille royale s'y marient, et c'est là qu'ont lieu leurs obsèques. Beaucoup y sont inhumés, en compagnie de quelques-uns des plus fidèles et plus glorieux serviteurs du royaume. Etymologiquement parlant, Westminster est le monastère de l'ouest Sonorigine est incertaine. Il semble qu'il y ait eu au VIIè s. une chapelle édifiée à l'initiative d'un roi saxon et dédiée à saint Pierre. Il n'en reste que le souvenir perpétué par l'appellation officielle de l'abbaye : église collégiale de Saint Pierre en Westminster. On est sur, en revanche, qu'Edouard le Confesseur fit construire un sanctuaire, achevé l'année même de sa mort, en 1066, et dans lequel il fut inhumé après sa canonisation en 1163. Westminster devint alors un lieu de pèlerinage. Et Henry III, désireux d'honorer saint Edouard, décida d'élever à la place de l'église du Xlè s. un monument grandiose, directement inspiré des grandes cathédrales que l'on bâtissait en France. L'ensemble fut achevé en 1268.