Madame Tussaud's

Madame Tussaud était Française. Très jeune, à la cour de Louis XVI, elle acquit quelque notoriété en sculptant des figures de cire. Emprisonnée sous la terreur, elle modèle à la demande des autorités les portraits des victimes illustres de la guillotine, sauvant ainsi sa propre vie et se constituant rapidement une singulière collection En 1802, elle gagna l'Angleterre, accompagnée de ses deux enfants et parcourut le pays en présentant ses réalisations. Trente-deux ans plus tard, âgée de 74 ans, elle se fixa à Londres et fonda le fameux musée qui porte son nom.A coup sûr, une visite à Madame Tussaud s'impose, même si vous n'avez pas l'alibi d'y accompagner un enfant. Vous y rencontrerez la Reine Elizabeth, Henry VIII et ses six femmes, le Général de Gaulle et Margaret Thatcher, Agathe Christiee\ Alfred Hitchcok. Vous y frissonnerez en visitant la Chambre des Horreurs, sombre salle au décor de prison avec potence et guillotine. Bien sûr, tout cela ressemble à du grand guignol et n'est pas toujours du meilleur goût. Mais qu'importe.,, Vous verserez un pleur sur le sort peu enviable des marins de Sa Majesté en contemplant la reconstitution de l'intérieur du navire de Nelson, le Victory, le jour de la bataille de Trafalgar, reconstitution tout aussi sonore que visuelle avec les cris des blessés agonisants et le grondement du canon. Vous apprécierez enfin l'humour facétieux des Anglais en tombant dans le piège tendu au visiteur, quand vous demanderez un renseignement à ce gardien de cire qui paraissait pourtant plus vivant que nature.Jouxtant le musée de Madame Tussaud, se trouve le planétarium dont la coupole forme l'écran sur lequel on peutsuivre les mouvements des étoiles et des planètes.Mentionnons enfin qu'à deux pas de là se trouve Baker Street, une rue en fait totalement dépourvue d'intérêt mais cependant célèbre grâce à Sir Arthur Conan Doyle qui y établit le domicile de Sherlock Holmes. Le logement que Madame Hudson louait au détective et à son inséparable Watson était au 221b. Il se situerait donc au nord de Marylebone Road. A sa manière, le London Transport a tenu à rendre hommage au héros de Conan Doyle, et les couloirs rénovés de la station de métro Baker Street ont été décorés de motifs reprenant la légendaire silhouette de Sherlock Holmes