London University

L'Université de Londres est de création relativement récente puisqu'elle ne fut fondée, par une charte royale, qu'en 1836. on véritable développement n'est-il intervenu qu'à partir de 1900, quand elle a cessé d'être un simple centre d'examens et qu'elle fut dotée de ses propres établissements d'enseignement supérieur. Institution moderne, elle fait un peu figure de parent pauvre en comparaison de ses cousines d'Oxford et de Cambridge.

Ses locaux, avant tout fonctionnels, sont sans charme. L'ambiance n'y est pas, et dans la rue, les étudiants hésitent à sortir avec le costume traditionnel. Aujourd'hui cependant, la London University est l'une des plus importantes du pays, rassemblant quelque 35 000 étudiants, c'est-à-dire à peu près 15 % des effectifs universitaires de la Grande-Bretagne.

Ces étudiants sont répartis un peu partout dans le Grand Londres. Mais son centre nerveux reste à Bloomsbury où entre le British Museum au sud et Euston Road au nord, dans un quadrilatère d'un kilomètre de long et 500 mètres de large, sont concentrés les principaux collèges universitaires, formant en plein cœur de la ville l'anti-campus type. Dans cette véritable ville universitaire, on pourra, outre le British Museum trouver plusieurs musées, intéressants ou simplement curieux.